655 Vues

Sun Shurong ( 孫叔容 : 1918-2005 )

Maître Sun Shu Rong (孫叔容 : 1918 – 2005) est née à Beijing.Elle est la deuxième fille de Sun Cun Zhou (孫存周 : 1893 -1963) et la petite-fille de Maître Sun Lu Tang (孫祿堂 :1861 -1932) créateur du style Sun Tai Chi Chuan. Durant son enfance, elle a été formée au Tai-Chi-Chuan et au Xing Yi Quan avec son grand-père et son père. À l’adolescence, elle aida son père à enseigner l’art martial familial, tout en complétant son entraînement aux armes et au Ba Gua Zhang du Style Sun. En 1953, alors âgée de 35 ans, elle déménagea avec son père au Parc de Beihai* (北海公園). En 1963, son père décède. Elle dût donc déménager vers le parc Yuetan** (月壇公園) où elle y enseigna 6 ans bénévolement, période durant laquelle elle forma plus de 200 érudits.

Au printemps 79, elle fut engagée comme consultante par l’association Wushu de la ville de Kaifeng. elle fut chargée d’enseigner la boxe du Style Sun à l’université du Henan. Des dizaines de milliers de combattants d’arts martiaux ainsi que des dizaines d’érudits sont officiellement sortis de son école.

En 1983, Mme Sun Shu Rong alla rendre visite à des parents à Shenyang. Elle fut et invitée par des passionnés de style Sun et elle fit de nombreuses conférences. Les érudits étaient très populaires et de nombreuses personnes venaient et accouraient rapidement pour entendre ces paroles dès qu’une de ses conférences étaient faites.

(NB : l’expression chinoise pour cela est Wén fēng ér zhì « 聞風而至 » Sentez le vent !!!  C’est à dire que vous allez quelque part dès que vous entendez une nouvelle intéressante, décrite comme une action rapide). Sun Shu Rong ignora la  » Lune et la Nuit  » et tint ses discours matin et soir.

En 1984, elle fût engagée comme consultante auprès du « Beijing Sun Shi Tai-Ji Quan Research Association » (北京孙氏内家拳研究会 : l’Association sur la Recherche du Style Sun de Tai-Chi-Chuan de Pékin).

En 1988, Maître Sun Shu Rong fût embauchée comme « boxeuse spéciale » (特约拳师 :  Tèyuē quánshī qui s’apparente à un Coatch sportif ayant un engagement particulier) à l’Université du Henan. La même année, elle enseigna le Tai-Ji Quan et le Xing-Yi Quan du Style Sun comme cours d’arts martiaux dans l’université que dans le Anhui (安徽省 : province de Chine dont le chef-lieu est Hefei).  Maître Sun Shu Rong a non seulement enseigné personnellement, mais aussi pratiqué avec ses élèves (disciples), ne faisant pas de différence entre les classes sociale.

Sun Shu Rong comme souvent dans les école d’arts martiaux possède un frère d’arme (Xiondi 兄弟) mais la ce fut  » sœur d’arme » du nom de Zu ya Yi (祖雅宜 :  originaire du comté de Dingxing, province du Hebei), celle-ci est née en 1922 dans une riche famille de marchands de Pékin. Adolescente,Zu ya Yi a été prise comme élève par Maître Sun Cun Zhou,père de Sun Shu Rong (elle en devient même sa disciple préférée), à Kaifeng pour guider et ajuster les disciples, et afin de répandre l’Art «  avec le cœur »

Exercices entre Zu Ya i (祖亞義) et M. Sun Cun zhou (孫存洲)

En novembre 1990, Sun Shu Rong fonda l’Association de recherche du style Sun  dans la ville de Kaifeng (开封氏内家拳研究会) et en a été présidente. Ses disciples ont participé à divers concours d’arts martiaux provinciaux et parfois même  municipaux et ont obtenu de bons résultats. En août 1996, huit disciples ont participé à la 4e assemblée annuelle internationale du comté de Wenxian (温县) organisée dans le but de voir qui pratique le mieux le Tai-Ji Quan, et ont obtenu deux premières places, deux secondes et deux personnes à égalité pour la troisième place.

Honneurs et réalisations

Sun Shu Rong non seulement développe activement la méthode traditionnelle de l’héritage de son grand-père mais se concentre également sur le développement futur du Style Sun. Avant qu’internet soit popularisé, elle apportera tout son soutien à Yang Lan pour la mise en place du « site Web du nom de Sun’s Inside Boxing ». Après des années de travail acharné, le site Web est devenu un support important pour le développement de la boxe de la famille Sun. Les amateurs de Wushu de tout le pays et de nombreux pays du monde entier ont appris le style du Style Sun via ce site et de nombreux disciples du Style Sun qui s’étaient perdu de vu par le passé ont rétabli leurs contacts via le site Web, permettant d’établir un pont plus facile pour communiquer et du coup les futurs passionnés par le Style ont pu échanger, par le biais du site Web d’enseignement vidéo à distance, il fût pratique pour les amateurs du coup qui n’avaient aucune orientation pédagogique (ni Maîtres, ni professeurs, ni enseignants) de chez eux ou à l’étranger d’apprendre les formes de l’école car de nombreux jeunes disciples n’avaient pas un sentiment d’avancer, ou de trouver un professeur, maître etc fiable.

Grâce à Maître Sun Shu Rong, l’on peut dire que par le biais de ce moyen moderne , elle fût clairvoyante.

Lorsque les disciples avaient des difficultés, Maître Sun Shu Rong essayait toujours de les aider même quand ceux-ci étaient au chômage. Quand elle était dans le Sichuan, elle tenta à plusieurs reprises de trouver des moyens pour aider ses élèves quand ils étaient dans le besoin (bien sûr ceux qui le mérités) allant même à leurs trouver un emploi.

Un exemple : La famille du disciple Zhang Jun Yi était malheureuse et le beau-père était gravement malade. Après avoir reçu le message de son élève expliquant le pourquoi du comment il ne pouvait plus pratiquer Maître Sun Shu Rong, alla immédiatement lui remettre 1 000 yuans (126 euros approximativement ) et appela ses disciples à lever des fonds pour lui permettre de résoudre ses besoins urgents. Les disciples devant le Faîte accompli, ont bien vu que maître Sun Shu Rong n’était pas seulement une enseignante, mais aussi comme une bonne Tante ou Mère. Du coup quand ils ne réussissaient pas correctement les mouvements, la forme et leur pratique laissée à désirer, ils sentaient toujours redevables.

Les efforts de Sun Shu Rong tout au long de sa vie sont consacrés au développement du Style Sun. Au cours de ses décennies de dur labeur, elle conserva quelques » graines »  » de son savoir pour les diffuser pour le futur et put continuer à en vivre.

Le 22 mai 2005 à 10 h 48, elle décéda à l’hôpital de cardiologie de Beijing, à l’âge de 87 ans.

* Le Parc Beihai (北海公園) est un jardin impérial de Pékin, vieux de plus de 1 000 ans. Le nom de Beihai veut dire littéralement la « mer du nord » et évoque le lac qui forme l’essentiel de sa superficie et se trouve justement au nord du Zhongnanhai (littéralement les « mers du sud et du centre »).

** Le parc Yuetan ou le parc du temple de la Lune a été construit en 1530 sous le nom « temple Xiyue » (la lune et la nuit) où les empereurs des Ming et Qing viennent adorer le Dieu de la Lune et les dieux des étoiles. Il fut ouvert comme un parc public en 1955 ou il a pris le nom d’actuel, c’est l’un des quatre autels célèbres de Beijing, (Temple du Ciel, Temple du Soleil et Temple de la Terre) et il est le plus petit des quatre parcs temple impérial de Pékin.

NB : Voici le lien de nôtre page Youtube sur une vidéo montrant la forme de Ba Gua Zhang à l’épée   par Maître Sun Shu Rong ( 八卦剑孙叔容老师 )* . N’hésitez pas à vous abonnez à nôtre page !!!.

école du lion d’or

L’école du lion d’or, association Pai Liang Qiao, fut fondée en 2014 par Philippe Reus, élève du maître Hu Dong Liang, dernier descendant de l’école du Lotus Blanc.

Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de l'école du lion d'or !