205 Vues

LIU DE KUAN ( 劉德寬 )

 

Liu De kuan de prénom personnel JingYyuan ( 敬远 : 1826 – 1911 ) , était originaire de Cangzhou ( 沧州 ) dans la province du Hebei ( 河北 ) . Il fut initié aux arts martiaux très jeune par son père Liu Renjun ( 刘仕俊 ) qui lui enseigna le style des serres de l’aigle Ying Zhao ( 鹰爪拳 ) . Il étudia aussi le Yue shi Quan ( Style de la famille Yue 岳式拳 ) avec Liu Shi Jun ( 刘士俊 ) et le Liu He Quan ( 六合拳 ) avec Li Feng Gang.

Il consacra sa vie à la pratique des arts martiaux et son incroyable dextérité dans le maniement de la lance lui vaudra le surnom de « Liu la grande lance » ( 大枪刘 ) . Il voyagea beaucoup à travers les provinces du nord de la Chine dans le but de rencontrer les meilleurs maîtres de son temps afin de tester et de perfectionner sa technique. Lors de l’un de ses voyages, il entendit parler d’un certain Hu Tian Xiang, réputé pour sa maîtrise de la hallebarde Ji ( 戟), et décida de partir à sa rencontre pour qu’il lui enseigne sa technique. Liu De Kuan étudia également le style Xing-Yi Quan auprès de Liu Qilan ( 劉奇蘭 : 1819-1889, ou 1832-1905) ) , disciple de Li Luo Neng ( 李洛能 : 1807-1888 ).
Désirant d’initier au maniement de la lance, il demanda à Xu Shangwu ( 徐尚武 ) de lui enseigner, ce que ce dernier refusa toujours. Néanmoins, lorsqu’il tomba gravement malade, Liu De Kuan lui rendit visite et Xu Shangwu accepta de lui transmettre ses connaissances. Il étudia aussi le Tai-Ji avec Yang Lu Chan ( 杨露禅 : 1799-1872 ).
Il devint célèbre relativement rapidement, ce qu’y lui permit de louer ses services comme garde du corps et d’instruire certaines unités de l’armée impériale.
On raconte aussi qu’un jour alors qu’il se trouvait à Pékin, il entendit parler de Dong Hai Chuan ( 董海川 : 1797 – 1882 ), créateur du Ba Gua Zhang ( 八卦掌 ) , et décida de lui rendre visite. Liu De Kuan fit une démonstration de sa technique de la lance. Dong Hai Chuan lui aurait répondu en ces termes : « Votre technique est pas mal, dommage qu’elle soit inefficace ! ». Certain du contraire Liu De Kuan empoigna sa lance et attaqua Dong qui se saisit de la pointe de la lance avec deux doigts et renversa Liu en se servant de son « neigong »( 内功 : Le Nei Gong se concentre sur le travail et le développement de l’énergie du centre, permettant l’ouverture et l’activation de toutes les lignes d’énergies ), qu’il projeta à travers le manche de la lance. Convaincu Liu De Kuan pria Dong Hai Chuan de l’accepter comme disciple. Dong lui répondit : « Tu possèdes de bonnes bases mais il faut changer ta méthode d’entraînement ». Suivant ces conseils, Liu combina les principes fondamentaux de la lance Liu He ( 六合枪 ) avec les mouvements circulaires spécifiques du Ba Gua Zhang.
Une autre version raconte que Liu aurait d’abord été trouvé Cheng Ting Hua ( 程庭华 : 1848-1900), un disciple de Dong , pour le défier. Ils s’affrontèrent à la lance et Liu fut blessé à la main. Les deux hommes se lièrent malgré tout d’amitié et Liu De Kuan devint son élève avant d’être présenté à Dong Hai Chuan qui l’accepta comme disciple. Avec Yin Fu ( 尹福 ) , Ma Wei Qi ( 馬維祺 ) , Shi Ji Dong ( 史紀棟 ) , Cheng Ting Hua ( 程庭华 ) , Song Chang Rong ( 宋长荣 ) , Song Yong Xiang ( 宋永祥) et Liu Feng Chun ( 劉鳳春 ), étaient surnommés les Huit Grands Disciples du Ba Gua ( 八卦八大弟子 ).
En 1894 il s’associa avec Cheng Ting Hua, Li Cun Yi ( 李存義 ) et d’autres camarades pour développer et enseigner le Ba Gua, le Tai-Ji et le Xing-Yi. On lui doit la forme linéaire des 64 paumes du Ba Gua Zhang sorte de synthèse du meilleur du Xing-Yi, du BaGgua et du Shaolin. Liu De Kuan codifia également les six traversées de la hallebarde . Sa dextérité dans le maniement de la lance était telle qu’on raconte qu’il pouvait transpercer une mouche posée sur un miroir sans le briser. Pour cette raison on l’appelait aussi Liu La lance divine ( 神槍劉 ) Il ne transmit sa redoutable technique de la lance Ba Gua qu’à son fils Liu Guo Jun ( 劉國俊 ). A la fin de sa vie et malgré une maladie des yeux handicapante, nombreux étaient les pratiquants désireux de se mesurer à lui. A chaque fois Liu acceptait et réussissait à désarmer son adversaire avec une aisance déconcertante pour un homme de son âge.

NB : Voici le lien de nôtre page Youtube sur une vidéo montrant Maître pratiquant la formes décrites plus haut des 64 paumes [ 刘氏八卦掌 – 六十四手 ] crée par Maître Liu De-Kuan . N’hésitez pas à vous abonnez à nôtre page !!!.

école du lion d’or

L’école du lion d’or, association Pai Liang Qiao, fut fondée en 2014 par Philippe Reus, élève du maître Hu Dong Liang, dernier descendant de l’école du Lotus Blanc.

Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de l'école du lion d'or !