34 Vues

Le couvre chef a été inventé il y a longtemps en Chine. Parmi les expressions, par exemple, il existe « yi guan chu chu » (habillé avec soin de pied en cap) et « guan mian tang huang » (élégant et majestueux dans l’habillement) etc… Les mots « guan » et « mian » font ici référence au couvre-chef.

Le port des bonnets (ou des chapeaux) avait un code qui tenait une part importante dans le code vestimentaire en Chine : quand un homme atteignait l’âge de 20 ans, il commençait à porter un bonnet, et à cette occasion, il y avait une cérémonie appelée « guanli » (cérémonie du chapeau) indiquant qu’il avait grandi.

Le bonnet dans la Chine ancienne n’était pas identique à celui d’aujourd’hui. Il possédait seulement un étroit rebord couvrant une partie seulement de la voûte crânienne, à la différence des bonnets actuels qui couvrent toute la tête.

Après la naissance du bonnet, des règles hiérarchiques en termes de statut social s’appliquèrent à son port: une personne pauvre avec un statut social bas n’avait pas le droit de porter un bonnet. Cette règle était différente de dynastie en dynastie.
Sous la dynastie Han (206 avant J.C-220 après J.C), la forme du bonnet était quasiment identique à la forme actuelle. Le bonnet devait être assorti à un bandeau. Une personne d’origine modeste ne pouvait porter qu’un bandeau et un mineur n’était autorisé qu’au port d’un faux bandeau. L’influence d’une telle règle dura jusqu’à la dynastie Ming (1368-1644)

Sous la dynastie Ming, le « wushamao » (un bonnet en gaze noire) apparut dans l’uniforme officiel. « Mian » apparut plus tôt que « guan » et faisait généralement référence à « mian » (couronne) utilisée en particulier par le roi. Le fils de l’empereur ne pouvait être couronné que lorsqu’il accédait au trône (jiamian, en Chinois, signifiant offrir la couronne)
Les travailleurs ne pouvaient porter qu’un bandeau, principalement pour essuyer la sueur et ensuite il servait de bonnet.

Les bonnets Chinois avaient leurs propres formes nationales. Dans le passé, les populations des dynasties Liao (916-1125) et Jin (1115-1234) portaient habituellement des bonnets de fourrure, et celles de la dynastie Yuan (1271-1368) avaient des bonnets et des chapeaux en forme de casques. Il existait en outre les bonnets un peu plus colorés des Ouigours, ceux en feutre des Tu, en fourrure de renard des Mongols, etc …

Posts récents

école du lion d’or

L’école du lion d’or, association Pai Liang Qiao, fut fondée en 2014 par Philippe Reus, élève du maître Hu Dong Liang, dernier descendant de l’école du Lotus Blanc.

Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de l'école du lion d'or !